5 novembre 2012

MELODY'S ECHO CHAMBER / ÉPONYME



Entre pop psyché et grosses guitares sales, Melody's Echo Chamber offre un premier album réussi, quarante-cinq minutes effleurant la mélancolie et la volupté.

Un album dont on ne cesse de parler. Melody's Echo Chamber, c'est Melody Prochet, une jeune française qui trace son chemin, après la dissolution de My Bee's Garden. Soutenue par le tube I Follow You, qui ouvre l'album et par le single, premier dévoilé, Crystallized, Melody's Echo Chamber excelle dans une dream pop (influence Beach House) à laquelle on ajoute des guitares saturées et destroy (influence The Jesus & Mary Chain), histoire de dégueulasser le tout. Et ça fonctionne.
Melody renforce la sensualité du projet qui semble bien mature pour un premier opus. Même si, à la première écoute, les effets plus garage semble parfois ajouter "histoire de", on comprend vraiment que chaque élément trouve une place indispensable et vient sublimer une sensibilité fort de la chanteuse.
Arrive un moment qui commence avec un lancinant bruit et qui part en un morceau rétro, une France Gall réverbérée : Un bisou Magique. Le titre en français arrête l'auditeur dans son écoute, brutalement. On se pause, on écoute. Les accords distordus de la guitare, les chœurs discrets et doux, presque maternels.
Puis on repart avec Endless Shore à la mélodie fabuleuse, qui pourrait être illustré par la cover et ses couleurs sous LSD.
On reprochera juste à cet album une longueur globale (étrangement). Les titres durent et s'étalent prouvant des influences post-rock, des plages de guitares étirées, mais il est vrai qu'on arrive à certains moments à se dire "encore !?".
Mais Melody's Echo Chamber termine en beauté l'opus avec Be Proud of Your Kids, et son intro délirante... qui clôt aussi tout l'album avec cette phrase "la radio est finie".

On assiste donc à un vrai bel album, la dream pop crade qui s'étale longuement. Melody's Echo Chamber a réussi le pari risqué pour une française que d'entrer dans cette école musicale... pari gagné.

Le clip sorti récemment : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire