29 octobre 2012

CRANES ANGELS / DUHORT BACHEN EP


"Plus on est de fous..."
Cranes Angels, le groupe bordelais le plus fourni au mètre carré nous propose aujourd'hui, 29 octobre, un EP, cinq titres, Duhort Bachen. On y reconnait le style et les ficelles de Cranes Angels mais parfois... des sons énigmatiques, différents du très bon album Le Sylphide de Brighton.

On parlait sans se cacher de véritable projet chorale quand on évoquait Cranes Angels. Nombreux et très rock, les membres du groupe offraient des morceaux faits quasi-uniquement de voix, de vocalises souvent enchanteresses comme sur l'intro de Messenger, ouverture de l'album. C'est aussi le refrain de In The Snow qui est une explosion de toutes ses voix en même temps. Eh bien Duhort Bachen met plus en avant les instruments, avec une tendance à la guitare saturée, aux innovations shoegaze... On penserait même avec plus d'évidence à certains titres de The Bewitched Hands...
L'EP fait aussi la belle part aux solistes, aux moments plus individuels, rattrapés plus tardivement par la chorale...

Remember The Beach, le single, ne prouve pas ce discours, il est dans la continuité parfaite de l'album. Mais ce sont les autres titres, Salesman, Heroes... qui surprennent et déroutent parfois. Le joyeux bordel devient quelque peu brouillon, un noise qui nous perd sensiblement de nos marques - mais n'est-ce pas agréable ?

L'important à retenur est cet enthousiasme increvable de Crane Angels qui, pendant la carte blanche à Iceberg, un collectif génial, sera aux Trans !

Tiens, c'est cadeau, écoute donc le single.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire