24 septembre 2012

THE BEWITCHED HANDS / VAMPIRIC WAY


Que cette chorale de six doux dingues nous avaient manqué. Phénomène rock fin 2010 avec Birds and Drums, The Bewitched Hands (ceux qui pensent encore qu'il manque l'interminable "on the top for our head" ont un gage) reviennent avec un très attendu deuxième album Vampiric Way.

Dévoilé par miettes avec Thank You, Goodbye, i'ts over (le titre + le clip d'où est tirée la fluorescente cover). Toujours pop-rock, des influences Pixies plus qu'assumées et complètement mises à nu avec 50s are good (tout le monde le dit mais on ne peut le nier !).
Porté dès les premiers notes par une ambiance de cathédrale, aux chœurs tirés d'un Dracula de train fantôme, les Bewitched surprennent mais rassurent très rapidement lorsque le morceau, Westminster, décolle de riffs saturés, de la voix d'Antonin, et de chants en chorale, se terminant en morceau grandiose, en répétant, "I love you so but I try to forget"
On apprécie également Let Me, un morceau contruit autour de la voix de Marianne, vite rejoint pour dialogue par Antonin. On adore cette ambiance ultra groovy et ce refrain si gracieux.
Ce groove on le retrouve souvent avec Vampiric Way par exemple, le titre éponyme. Complètement fun et entraînant, on n'oublie pas que The Bewitched Hands sont avant tout une bande de potes, discrets et transcendés sur scène, ils sont les génies modernes de la création de tubes.
Un album qui semble plus propre que le premier mais qui offre de vraies perles à nouveau. On a hâte de l'écouter à nouveau, de le réécouter etc. Le concert de Rock en Seine nous avait mis l'eau à la bouche, sans déception, The Bewitched Hands tiennent le pari de surprendre sans décevoir, de toujours se renouveler sans jamais laissé de côté les filons de leur réussite.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire