20 septembre 2012

DIVER / KITES


De l'écoute de Kites, l'album de Diver, ne ressort qu'une impression fascinante de simplicité. Point de subterfuges ni d'artifices, des uses et coutumes des plus sobres et des plus dépouillés, une guitare folk, un piano, quelques percussions comme chevaux de bataille.

Le trio germano-autrichien sait transmettre par une alchimie des plus douces et pures, des émotions fortes. Porté par des harmonies vocales des trois jeunes hommes, l'album est un condensé de mélodies efficaces et foncièrement entraînantes.
De ballade pop-folk en morceaux plus bruts, Kites, premier album du groupe, est une belle surprise à laquelle on devient assez accro. L'album s'écoute à plusieurs reprises car chaque titre provoque des sensations agréables d'une musique simple mais complexe à certains moments. On l'apprécie aussi bien en fond sonore qu'en vraie écoute où toutes les pistes se dégustent aisément.

L'ouverture Illusions amène avec ses guitares à une entrée en jeu très mélodique, au refrain entêtant. En pièces maîtresses, Bones, avec ses ruptures rythmiques et ses envolées a cappella surprenantes ainsi que Summer, avec un temps de grosse caisse soutenu, plus lourd. 
On aime aussi la clôture de l'album avec 1,2, Much et ce répétitif "Don't say goodbye", très entraînant et rappelant que la mélancolie de quelques titres s'efface avec la joie inhérente à Kites.
Après un EP en 2011, Diver livre un vrai bel album, Kites, qui sortira le 24 septembre.

Summer
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire