14 mars 2012

LIVE REPORT : MARIBEL AU POINT FMR

 

Il y a une semaine, je recevais un mail "découvrez Maribel"... j'écoute donc ce projet tout droit venu de Norvège. Le projet est sombre et envoûtant, aime les longues pistes planantes, brutes, le son des guitares électriques est souvent torturé, on parle de shoegaze... j'adore.

Le Point Éphémère, lundi 12 mars.

C'est dans la petite salle du point FMR, que Maribel ouvre le concert de School of Seven Bells
Les norvégiens entre sur scène, deux guitares, une batterie et au chant Rebekka Markstein. 



Une voix qui emporte loin, sur les couches de guitares, souvent déstructurées, les plages de batterie organiques et puissantes. L'énergie sur scène est pure, pas d'artifice, quatre artistes vrais qui donnent énormément. Le public commence doucement à bouger, puis de plus en plus. 
Les entre-titres sont ponctués parfois de petites phrases dans un français doucement écorché. Le charme et la sensualité de la chanteuse font effet.

  

À la guitare, le compositeur Pal Espen participe grandement à la création de ce projet, son énergie est communicative, les parties de guitare sont intenses. Le groupe sait subtilement mélanger la dream-pop, le rock shoegaze mais également sur certains morceaux, des lignes plus cinématographiques. Ils citent d'ailleurs dans leurs influences John Barry, Henry Mancini et Ennio Morricone.


Souvent comparé à des héritiers de sons comme My Bloody Valentine, Maribel a su monter une esthétique sombre et pourtant très élégante, une élégance certainement mise en relief avec la voix de Rebekka Markstein. 


Le court set d'une demi-heure, première partie oblige, a été l'occasion de découvrir sur scène ce que j'avais écouté sur l'album Reveries, qui sortira le 21 mai 2012. Le groupe en live est aussi pointu qu'en studio, il semble en recherche permanente de sons qui bâtissent ce projet solide.
Ce qu'il faut retenir de Maribel est bien l'énergie du groupe sur scène mais aussi cette classe dans des sons si bruts. 

À découvrir absolument, on chroniquera certainement l'album à l'occasion de sa sortie...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire