1 février 2012

STUCK IN THE SOUND / PURSUIT


Troisième album des parisiens... mais pas que... c'est un birthday record, le groupe sensation des Transmusicales de Rennes (entre autres) l'année dernière, sort Pursuit l'année de ses 10 ans, une release à la hauteur de nos attentes.

Souvent, on parle du troisième album comme l'album de la maturité... Il y a-t-il plus dégueu comme qualificatif ? Infatigables, les membres de Stuck in the Sound ont branché leur guitares dans un studio flambant neuf. Un travail de création et de récréation, sans véritable ligne artistique aussi stricte que ce qu'on aurait pu connaître sur les galettes précédentes. Les parisiens proposent quatorze chansons (bonne moyenne pour un album contemporain) qui coupent et recoupent des styles et des esthétiques, une richesse géniale.

Néanmoins, impossible de ne pas reconnaitre la patte Stuck avec ses lignes de guitares qui s'empilent, s'allongent, se distordent et saturent. L'album s'ouvre avec l'efficace Brother, la voix est toute en nuances, parfois incontestablement criarde (dans le bon sens du terme néanmoins), parfois plus rauque, rock et marquée.
Le groupe s'offre des ballades formidables, très brit pop comme avec Tender, où, une nouvelle fois, la voix de José Reis Fontao (dit JRF) offre des envolées hautes donnant toutes les émotions possibles au titre où régulièrement viennent s'ajouter des couches instrumentales pour finalement atteindre le paroxysme stuckien, une accumulation des guitares : tellement jouissif.
Après la mise en ligne gratuite du titre Brandruptcy, l'attente jusqu'à l'album était interminable. Quelle joie de recevoir dans sa boite aux lettres le précieux objet, ça y est, enfin !
Un album jouissif qui aime à surprendre les habitués de Stuck in the Sound, on adore... on souffle, car, il faut avouer, que devant le clip du titre Pursuit, esthétiquement perturbant voire laid, on s'attendait à une petit déception... Où allaient-il nous emmener cette fois ?
On ne s'attendait pas forcément à ce chemin vers des morceaux aux esthétiques diverses, c'est du très bon son !
Il faudra maintenant les voir en live...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire