26 décembre 2011

CRÂNE ANGELS / LE SYLPHIDE DE BRIGHTON


Dire que Crâne Angels a été ma bande son de ces dernières semaines serait un large euphémisme. Le disque (sais-tu bien ce qu'est un disque ?) tourne en boucle dans mon lecteur laser disc. Découvert lors de discussions en compagnie de Pierre aka Petit Fantôme, aussi membre de Frànçois and the Atlas Mountains, le projet semblait riche, je cours écouter.

Découvrir un projet musical c'est un peu comme aller à un mariage, on regarde la liste des invités pour se mettre dans l'ambiance. Pour Crâne Angels, c'est le collectif Iceberg qui organise, déjà c'est cool. Invités : Petit Fantôme et Botibol sont les premiers, arguments de taille.

En fait Crâne Angels est un collectif, "treize cerveaux qui se percutent dans la décontraction la plus totale", sorte de chorale pop qui s'énerve parfois sur de longues et organiques lignes de guitares. Les chœurs, aux accents Beach Boys, montent dans une harmonie qui prend aux tripes.
Rappelant parfois The Bewitched Hands, dans les arrangements et par ce concept de "tous le monde chante et c'est beau", Crâne Angels présente un corps féminin plus important.
On adore aussi la pochette de l'album, légèrement psyché...
L'album s'ouvre avec Messenger, une intro d'une minute trente mettant dans une ambiance obscure et solennelle, en contraste total avec la légèreté des paroles "We are the messenger, the messenger of love". 
Tout au long des onze titres de ce premier album, Le Sylphide de Brighton, sorti le 31 octobre dernier, Crâne Angels ne se refuse rien, on veut du shoegaze, allons-y... 
Un album et un projet à la joie communicative qui accompagne parfaitement la fin de l'année en soufflant un vrai vent de liberté !

DÉCOUVRIR (ABSOLUMENT) CRÂNE ANGELS

DÉCOUVRIR L'EXCELLENT COLLECTIF ICEBERG (va kiffer les affiches des party)

En cadeau, une petite vidéo...


Virgin from Lico on Vimeo.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire