25 novembre 2011

BOTIBOL / BORN FROM A SHORE


Le bordelais Vincent Bestaven a réussi un grand coup. Botibol, projet solo folk, propose une musique envoûtante avec ce premier album Born From A Shore.

Comme un rayon de soleil dans un hiver maussade et trop froid, ce premier album au visuel, dirons-nous, coloré, est un vrai bonheur. Born From A Shore est un disque folk majoritairement acoustique, proposant peu d'instruments électriques ou électroniques, aux arrangements pointilleux. La voix de Vincent Bestaven transporte, les chœurs bluffent. L'ambiance est boisée, un petit bois en haut d'une montage ou Botibol chantera avec son cœur, donne parfois la parole aux éléments naturels.
On aime la sincérité et les émotions qu'amènent le projet, une vraie randonnée musicale qui nous fait passer par des cols sinueux et mélancoliques à des prairies joyeuses et entêtantes.
Botibol use aussi de petits instruments, fragiles, donnant à la musique une fragilité aux morceaux. Je ne peux pas ne pas citer mes deux instruments de cœur : le glockenspiel et le toy piano !
Généreux et réservé, on cerne parfois mal qui se cache derrière ce mystérieux Botibol, un personnage ? Un lieu ? C'est mystérieux.
Les refrains résonnent encore longtemps en tête dès la première écoute, Through the mountains, morceaux du milieu de l'album étonne de ses chœurs donnant un relief à la voix du chanteur dans une ambiance instrumentale saccadée, We were foxes, titre un peu plus déstructuré et électrique montre l'étendue des compétences musicales du bordelais. On adore aussi l'ouverture avec Walk Slowly où la voix du chanteur est d'une grace époustouflante.
Incontestablement, Botibol est un immense coup de cœur !

Découvrir Botibol

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire