10 septembre 2011

PIERS FACCINI / MY WILDERNESS


Définitivement folk, Piers Faccini nous offre un quatrième bel album, My Wilderness, sorte de voyage musical, un fuite vers des horizons toujours optimistes.

Une guitare toujours omniprésente et une voix avec toujours plus de relief et de profondeur, une caisse de résonance qui rappelle des conteurs, des orateurs pour des histoires que l'on
écoute d'une traite, encore et encore. Piers Faccini aime raconter des histoires, c'est une nouvelle fois ce qu'il propose sur My Wilderness,
Entre sonorités rappelant des folklores africains comme sur Tribe, des influences orientales chez Dreamer, c'est, comme on le disait un véritable voyage que nous offre Piers Faccini. Il n'y a qu'à observer un instant la pochette de l'album, cartographie du monde.
Défenseur des sons acoustiques, assurément, c'est une folk qui met en joie que l'on écoute sur cet opus Tôt ou Tard. On aime le violoncelle, en ouverture de l'album sur No Reply, on aime la contrebasse donnant un son rythmé, tel le pas d'un randonneur sur And Still The Calling un morceau parlé au refrain acidulé et envoûtant.

Je me permets de citer ces phrases du dossier de presse de l'artiste qui, pour moi, résume parfaitement le projet Faccini
"La musique de Piers Faccini ne passe jamais en force. Elle suggère, frôle, évoque sans insister, à tel point que l’on ne sait plus si ce sont la joie ou la peine qui ont provoqué nos larmes inattendues." 
C'est délicat et maîtrisé, Piers Faccini propose un album de rentrée à ne pas manquer. On a besoin de partir en voyage intérieur début septembre, My Wilderness est en quelques sortes le premier pas.

My Wilderness, sortie le 19 septembre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire