26 juin 2011

ROCOCO / BEDTIME STORY


Chers Interwebaunautes (ça claque), voici ce qu'on appelle un coup de cœur, un truc dont tu ne te remets pas, un album indispensable : Rococo et son Bedtime Story, 3 français maîtres de la pop anglaise, un subtile concentré de talent.

J'aime ce type de nom de groupe qui fait qu'on ne sait pas du tout où l'on va. Rococo, un style, surtout connu avec via les arts décoratifs, quelque chose de nourri et d'asymétrique. Rococo (le groupe cette fois), menée par l'excellente Éléonore Jouy, propose un album complet sautant de styles en styles, sans complexe ni difficulté. Chaque morceau est travaillé avec perfection. 
On passe d'un rockabilly entraînant avec Misunderstood Love, emmenant à la fugue et au voyage à une ballade envoûtante (déjà bien diffusé en radio) avec Honeymoon in jail, surprenant à chaque titre Éléonore, François et Pierre maîtrisent les arrangements so british (Pop Idol) que l'on pourrait trouver chez Metronomy ou Two Doors Cinema Club et d'un petit lot d'instruments créent un univers fort, puissant et surtout reconnaissable.
On adore la voix d'Éléonore, certes, porteuse de pas mal des morceaux, mais on kiffe les synthés, les intros à la basse ou à la guitare.

On craint souvent les frenchies qui se mettent à la pop, usant de techniques anglaises (ou typique d'outre-Manche), mais là le pari est entièrement réussi car le groupe réussi à ne pas faire un simple mimétisme mais à véritablement s'inspirer et réinventer. Rococo mêle habilement une énergie très rock, des ambiances envoûtantes, des moments électriques ou des titres vraiment plus acoustiques comme Just Like That. On pourrait comparer à tout va mais Rococo est sublime dans son domaine, entre titres assez personnels ou noirs et tubes facilement radiophonique, le cocktail Rococo séduit et donne l'envie de les découvrir en live.
****

Découvrez le clip Misunderstood Love

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire