12 avril 2011

MY LITTLE CHEAP DICTAPHONE : the tragic tale of a genius

MLCD, pour les intimes, un rock haut de gamme, ces belges ont du talent. On amènera sur un plateau les albums de Puggy, Something you might like, Absynthe Minded et The Tragic Tale of a Genius des géniaux My Little Cheap Dictaphone.

J'aime bien ces noms à rallonge, ici, tant le nom du groupe que le titre de l'album, annonçant déjà une complexe alchimie entre la musique et les histoires cinématographiques. Un résultat ultra travaillé et envoûtant. Lorsqu'on parle de "haut de gamme" se pourrait être à cause de cet incroyable relief que prennent chaque morceau, sur une grande scène, un spectacle, un opéra, un orchestre symphonique presque.
Reprenant des thèmes, des arrangements parfois surprenants mais tout le temps entraînants, le groupe MLCD propose un véritable concentré de culture, complet et sans faille.
La chanson qui donne son nom à l'album, The Tragic Tale of a Genius, amène l'auditeur dans cette scénographie millimétrée qui donne la force au groupe. Partant dans des chœurs propres et charismatiques, des touches jazz, le dynamisme de l'album est non négligeable. Le chanteur emprisonne dans sa voix des personnages, des petits diables qui pourraient le tourmenter dans le monde réel et qui éclatent dans ces morceaux aux influences diverses.
Terriblement efficace, un grand merci à At(H)ome qui a su me faire découvrir un vrai bon groupe !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire