26 février 2011

EN LIVE (chronique) : TITHM ! | BOTH WAYS OPEN JAWS


Après avoir découvert cet ovni musical décalé, j'avais hâte de le connaître sur scène. Gérald K. (Que vous retrouverez bientôt dans "Aujourd'hui avec"), arpente la scène seul, blouson de cuir, petites lunettes. Le public est très proche, la timidité de l'artiste le fait dire "je ne sais pas si j'aime ou pas, je vous dirai ça après". Un clavier, un synthétiseur et son ordinateur (qui a eu quelques réticences à fonctionner comme il se doit) et hop ! This Is The Hello Monster, un moment hors du temps, totalement surprenant, mêlant sons travaillés sur ordinateur et parties jouées en live à la voix indéfinissable de l'artiste. Humour et poésie sont les deux facettes de ce groupe, hier soir en solo, qui sortira, on l'espère, en 2011 son premier album 15 titres. Un vrai beau moment de créativité électrique mais aussi aux samples acoustiques particulièrement chouettes. A suivre...



Troisième date de la tournée de leur deuxième album (qui sortira le 7 mars 2011), The Dø c'est Olivia et Dan mais c'est aussi quatre musiciens dont deux demoiselles multi-instrumentistes. Le concert et l'album sont très attendus. Il est pour moi, encore aujourd'hui, difficile de décrire l'esprit de ce concert. Entre belles surprises, chansons organiques et orgasmiques (il est beau de voir un groupe prendre autant son pied sur scène) et moments quelques peu répétitifs, usant d'artifices un peu superficiels (saturation des micros, thème de saxophone...), le groupe ouvre l'appétit à l'idée de découvrir l'album Both Ways Open Jaws mais laisse un petit goût de superficialité sur la scène. On excusera en disant que c'est le vrai début de la tournée, que l'album studio résonne encore trop sur la scène et que les libertés scéniques, les créations et les trouvailles viendront avec l'expérience du public venus les voir trois ans après A Mouthful. A revoir donc, saluons tout de même des morceaux vraiment exceptionnels comme Slippery Slope, moment à couper le souffle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire