25 février 2011

EN LIVE (chronique) : LE SOIR, DES LIONS


Après l'excellent spectacle "Collection particulière", François Morel revient, chansonnier accompli, pour "Le Soir, des Lions", un récital drôle, puissant mais aussi émouvant que l'artiste mène pendant plus d'une heure et demie accompagné de trois musiciens. Le timide chanteur se cachait un peu derrière les interludes théâtraux lors du premier spectacle, c'est maintenant fini. Certes, quelques petits sketchs ponctuent les chansons mettant une ambiance très cabaret à la soirée mais c'est de la chanson avant tout. La mise en scène de Juliette se fait largement ressentir dans ces beaux moment de grâce ou encre ces éclats de lumières colorées, ces sons et ces jouets dans la scénographie. On rit beaucoup, les textes sont subtiles et la voix de François Morel fait tout de suite plonger dans un univers fragile où le mot fait souvent office d'une cachette à sentiments plus forts. C'est l'exploit surtout de bien affirmé que, non, François Morel ne refoule pas son passé Deschiens (La voix de Yolande Moreau sur une chanson y fait d'ailleurs un clin d'œil) mais que c'est un véritable artiste de chanson complet qui se présente à nous, quelqu'un d'autre, un personnage nouveau et entier qui fait s'envoler la salle vers les absurdités de quelques lendemains de fête, de bonnes paroles sur notre cher gouvernement ou encore de soirée chez Marcello, celui qui tient la pizzéria. On adore, on s'attendrit, on admire, un bien beau spectacle que l'on aimerait parfois voir plus cadré par un fil conducteur mais qui néanmoins fait entrer dans la danse une salle de tout âge, sourire aux lèvres "une très bonne soirée" dira François Morel qui nous l'aura prouvé ce soir là avec un fou rire mémorable. Très humain, belle soirée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire