13 décembre 2010

CHRONIQUE DES BARS EN TRANS #1


En attendant la publication des vidéos, prions pour qu'il n'y ait aucun problème, moi qui y suis tellement habitué, je vous propose quelques chroniques de cette expérience... Sorte de souvenirs marquants, désordonnées mais qui, je l'espère, vous donnerons envie de venir vous immerger dans ce festival.

Vendredi 10 décembre, douze heures et suivantes.
Timing terrible, je dois être à Rennes, au bar "Les dunes d'Ali", QG média, pour interviewer Ayélé et Laurent, aka Pepper Island. Je n'ai pas passé le palier de la porte qu'ils sont déjà là, rayonnants de bonne humeur. Salut, je m'installe où ? Ici c'est sombre, on va voir ce qu'on pourra faire... En fait (je vous préviens de suite), j'ai regardé la vidéo, pas grand chose. L'image est dégueu mais on fera avec. Un moment tellement agréable avec ces deux-là que je retrouverais dans la soirée, à La Place
La Place, vous vous donner grossièrement une idée, imaginez que vous sortez d'un aéroport ultra climatisé pour arriver en Nouvelle-Calédonie, en période estivale. Pareil, là. Sauf que la Calédonie est à l'intérieur. Chaud et humide. Mais leur concert a donné la patate et a fait oublier la chaleur, dire que Pepper Island a "réchauffé" le public de ses textes et musiques folk and soul acoustiques serait difficilement concevable dans ce lieu mais l'idée est là !. On se recroise, tiens, file lui ta carte il produit des artistes vous pourriez rester en contact. Il est comme ça Laurent, entier, humain, d'une douceur incroyable, d'une énergie et d'une joie de vivre contagieuse.
A La Place, ce soir là, il y avait aussi Brigitte, "quand tu les interviews, ne dit pas "Les Brigitte" me confie leur manager". Merci Alex. Brigitte, deux filles, deux femmes pleines de vie, comme  venues d'un espace temporel seventies qui se serait étiré jusqu'au vendredi 10 décembre 2010. A Rennes. Elles deux, en robes fendues, magnifiques, telles deux boules à facettes longilignes qui s'envolent dans des rêveries lyriques qui emportent le public. On adore, on danse, on transpire, ambiance baba cool, de bien belles chansons qui seront dans leur album, sortie prévue en mars... on a hâte.
Fin de la première journée.
Et You and You me direz-vous, ce moment de grâce devant ma caméra ? Dans une prochaine Chronique des Bars en trans 2010...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire