15 avril 2010

NEW-YORK, I LOVE YOU

Déjà Paris, Je t'aime nous avait charmé.
Aujourd'hui, New-York, I love you, nous a conquis.
Ce film chorale aux multiples réalisateurs nous emmène dans les rues new-yorkaises en compagnie d'individus sexy, glamours, drôles, pathétiques, coincés... Menés par une palette d'acteurs formidables (on retiendra en prime les excellents Shia LeBeouf, Nathalie Portman (aussi réalisatrice) ou Bradley Cooper.) le film est fait sans artifice où chaque moment se déguste comme un rêve américain.
Moins décousu que Paris, le film est comme un fluide où chaque personnage n'est plus acteur d'une scène mais bien un habitant, avec sa petite vie, de New-York. Vieux ou jeune, indien ou juif, handicapé ou bon baiseur, tous se retrouvent dans des scènes leur collant à la peau à merveille. On y rit, on y est ému, tout d'un bon film. Plus dynamique que Paris et moins "exposition de films d'auteurs", on aimera les acteurs à contre-emploi, les histoires à mourir de rire, on suivra par les yeux d'une caméra girl amatrice la vie new-yorkaise, les déboires d'un pique-pocket, les angoisses d'une future mariée, les souffrances d'un majordome, les marathons d'octogénaires, les engueulades en taxi ou la première fois quelque peu originale d'un étudiant.
Un film alléchant qui ne déçoit pas, les deux premières minutes annonceront le film. 
Alors, avant de le télécharger, va le voir au cinéma, en VO serait le mieux car toutes les émotions passent dans les voix originales de ces superbes acteurs. 1h40 c'est trop court, on reste jusqu'à la fin du générique et on se fait virer par les nettoyeurs de salles obscures.
Dehors, l'air est frais, minuit un quart, tu regardes le ciel. New-York, I love you !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire