27 mars 2010

SAM


Une belle découverte : Sam.
De la voix grave de Julien Quinet, des musiques entraînantes et travaillées du groupe, Sam passe en revue des histoires qui trottinent dans les têtes des hommes : les femmes. Et dieu sait qu'il y a de quoi faire. Néanmoins, ils ne tombent pas dans le gnan gnan vu et revu de la chanson française.
Mièvres et sensuelles, chuchotées et ouvertement chantées à haute voix, les paroles de Sam nous emmène dans un monde où "les heures [sont] plus belles". Les mélodies restent en tête et sortent parfois, au détour d'une rue, pour donner sur les lèvres un sourire en coin, des yeux vers les ciel.
Présélectionné pour les "découvertes du printemps de Bourges", le groupe a auto produit un premier album dont le titre "Just a kiss" a emballé la presse et la radio.
Les Inrocks (oui oui oui !) : "Si l'on avait osé l'autre soir, cette femme au bar, au aurait mis Just a kiss dans le Juke Box".
Tout est dit
Bijou de cette fameuse nouvelle scène française
Désinvolte, allumette mâchouillée, bretelles noires, le décor est planté.
C'est bon de voir que l'on peut encore écrire, chanté, en français, des femmes et des hommes (qui ne tournent pas rond) avec talent.
Si Sam était un cocktail : un quart d'agrumes (écoutez ses chansons), un quart de vodka (pour la parole vraie), un quart de  martini de crooner, un quart  tonic, qui pique les yeux et des glaçons bien frais. A déguster au bord d'une piscine, en soirée bougie et bois tendre, dans un bar style 70's, il sera votre capitaine de soirée (mauvaise vanne). Il restera longtemps en bouche vec une seule envie, envie d'en reprendre encore et encore. 
Sam, à consommer sans modération.

A écouter absolument. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire